LA MEMOIRE DE LA FORET


Lancement du livre le 2 novembre 2020
Financement participatif et pré-ventes sur Ulule
Contact vente: c.cornil@lesdecisifs.com

<form action="https://www.paypal.com/cgi-bin/webscr" method="post" target="_top"> <input type="hidden" name="cmd" value="_s-xclick"> <input type="hidden" name="hosted_button_id" value="YRM9P2LKN2CQ8"> <input type="image" src="https://www.paypalobjects.com/fr_FR/FR/i/btn/btn_buynow_LG.gif" border="0" name="submit" alt="PayPal, le réflexe sécurité pour payer en ligne"> <img alt="" border="0" src="https://www.paypalobjects.com/fr_FR/i/scr/pixel.gif" width="1" height="1"> </form>


un récit chorégraphique de Clara Cornil et David Subal


conception éditoriale : Clara Cornil et David Subal
conception graphique : Timothée Gouraud (Fabrication Maison)
chorégraphie de la mise en page : David Subal
mise en texte des entretiens : Clara Cornil
photographies : David Subal
transcription : Louna Fruchard
relecture et correction : Le bureau d’Anna


La mémoire de la forêt rassemble des entretiens réalisés auprès d’adultes et enfants autour de la question "Comment vivez-vous la forêt ? ». Les récits, qui témoignent des multiples réceptions et relations de l’homme avec ce milieu, racontent notre humanité sensible.

En 2018, Clara Cornil et David Subal débutent le projet Dans les bois et retournent en forêt pour y retrouver une expérience archaïque de notre présence au monde, un acheminement vers une écoute, un milieu. Ainsi s’est construit Dans les bois, un projet de territoire, anthropologique et chorégraphique, pour la forêt qu’ils ont déployé durant 3 ans par le biais de résidences de recherche et de création en deux territoires ; le Parc national de forêts situé en Champagne et Bourgogne et le département de l’Ardèche. Six formats artistiques pluridisciplinaires en ont émergé dont ce livre La mémoire de la forêt qui réunit des expériences sensibles, kinesthésiques, mystérieuses, belles, puissantes, fragiles qui nous racontent.

Des paroles mises en textes, Clara et David ont volontairement gardé le ton de l’oralité, jet de l’expression instantanée, trace du territoire jusque dans la langue. La page blanche est devenue un espace chorégraphique où les principes de flux, de poids, de souffle, d’horizon, de rythme du mouvement chorégraphient le texte.


La mémoire de la forêt a été réalisé grâce au précieux soutien de Format et La Nouvelle Manufacture, dans le cadre du dispositif Itinérances du Département de l’Ardèche. La compagnie a été accueillie en résidence à Saint-Mélany, en partenariat avec Sur le sentier des Lauzes, et à Jaujac, en partenariat avec la Maison du Parc, pour réaliser les entretiens.